“Otages” de Nina Bouraoui, lu et interprété par Elisabeth Lesault et Véronique Spitz

« Je m’appelle Sylvie Meyer. J’ai cinquante-trois ans. Je suis séparée de mon mari depuis un an. Je travaille à la Cagex, une entreprise de caoutchouc. Je dirige la section des ajustements ? Je n’ai aucun antécédent judiciaire. »

Sylvie est une femme simple, sur qui on peut compter, une femme en apparence sans histoire, qui subit la violence du monde et qui étouffe depuis des années ce qu’elle porte en elle. Jusqu’au jour de novembre où elle se révolte, commet une faute, choisit une voie condamnable par la justice et par la société. Le temps de cette révolte, Sylvie se sent vivante, libre.

Nina Bouraoui nous offre un portrait de femme magnifique : chaque douleur, chaque mot de Sylvie deviennent les nôtres et font écho à nos vies, à nos révoltes, à nos pardons et à nos rêves de liberté. En hommage aux otages économiques et amoureux que nous sommes.

Nina Bouraoui est notamment l’auteure de La voyeuse interdite (Prix du livre Inter 1991), de Mes mauvaises pensées (Prix Renaudot 2005, de Beaux rivages et de Tous les hommes désirent naturellement savoir. Otages a reçu le prix Anaïs Nin en 2020. Le livre est édité chez JC Lattès.

Elisabeth Lesault et Véronique Spitz sont comédiennes. Elisabeth a commencé son parcours au Québec en 1977 après une formation d’acteur dispensée par le Studio 101 d’Otto Heise Jensen. Elle a participé à de nombreuse pièces et conduit de nombreux ateliers pour différentes compagnies locales depuis 1986.

Véronique à intégré de nombreuses troupes et participé à de nombreuses créations théâtrales depuis le début des années 80. C’est à Valence qu’elle a participé a la création d’une première lecture engagée mise en espace au sein d’une troupe de 9 personnes « Liberté Clandestinité Résistance »

Captation vidéo chez pauPart, le 5 octobre 2021