Jean François Lairez

Amateur, j’aime et pratique la photographie pour mon seul plaisir sans en faire profession. Pendant des années, ma pratique fut argentique, plutôt rudimentaire et illustrative, mais depuis peu je m’essaie à une production plus élaborée. Passionné d’informatique, le traitement numérique de l’image m’a ouvert de nouvelles perspectives dès les années 1990.

Pour situer, en première approximation, ma motivation et ma démarche photographique, je citerais volontiers Garry Winogrand qui cherchait à savoir « à quoi ressemblent les choses quand elles sont photographiées ». D’où pour ma part une certaine spontanéité et une disponibilité face aux surprises du réel.